(Dans la nuit aveugle…

début de mon long poème publié dans le N° 14 de Levure littéraire sous le générique  « Etre(s) en traduction ».

Il peut être lu en cliquant sur le lien suivant:

http://levurelitteraire.com/luminitza-c-tigirlas/

Mes vifs remerciements vont au comité de lecture du Magazine Levure littéraire pour leur accueil généreux de ma poésie.

Publicités

​in memoriam Annie Abellaneda

 

i. m. Annie Abellaneda

Sœur par une langue de feuillages
Pourquoi es-tu silence
au-dessus de l’ombrage d’ici ?

Nous suivons la huppe fasciée
sur la même allée au Bois de Feuilly

Un castanea hâtif éploie ses chatons
vers les frémis du saule

Les sèves s’exfiltrent des mots esseulés
Ta voix entend muer                la mémoire

Le bouleau s’écaille à l’os d’été
À mes pieds — averse de lumière
Puis-je fouler ce don ? Mon corps l’évite

Du vol — vertige de voyelles— j’écoute
: le Bois m’appelle       ah-ah-ah nous…
En Feuilly        En Feuillu        En langues

Luminitza C. Tigirlas 

(Poème publié sur D’ailleurs Poésie https://www.dailleurspoesie.com/ en mémoire de mon unique Amie, l’être inoubliable  Annie Abellaneda de Saint-Priest (Rhône), éteinte mais toujours lumineuse comme Elle l’a été  pour beaucoup d’entre nous dans le monde…

Paru peu avant qu’elle ne disparaisse, mon recueil de poésie « Noyer au rêve » est dédié à Annie Abellaneda, à son amour et chaleur humaine. Ma chère Annie a eu le temps de me sourire en voyant dans le livre son nom imprimé en exergue…  )

 

Je autant Jifit que J-Ilarion

C’est le titre de ma seconde version de « L’Ile des anamorphoses »  qui vient de paraître sur le site de l’écrivain Jean-Philippe Toussaint, dans la constellation Borges-Projet  sous le numéro d’étoile : BP-OF-94

http://www.jptoussaint.com/borges-projet-index.html#tigirlas-luminitza-c

Pour la lire cliquez sur: BP-OF-94

Pour lire ma première version « Ex ponto: à l’autre anamorphique », cliquez sur: BP-OF-79

Un merci chaleureux à Jean-Philippe Toussaint  et à Laurent Demoulin pour leur confiance et générosité de me publier une deuxième fois dans le cadre de  Borges-Projet .

 

Détours et mystères des mots

« Détours et mystères des mots » est le titre que Jean-Pierre Longre donne à une note de lecture très généreuse de mon recueil de poésie « Noyer au rêve », préface de Xavier Bordes, éditions du Cygne, Paris,  2018.

Merci de tout coeur à Jean-Pierre Longre pour sa recension qui incite à la lecture de mes poèmes:

http://livresrhoneroumanie.hautetfort.com/tag/luminitza+c.+tigirlas

 

Noyer au rêve, Luminitza C. Tigirlas 19.03.18-1

 

Lectures de mon recueil « Noyer au rêve »

Mes vifs remerciements vont 
au critique littéraire Jean-Paul Gavard-Perret 
pour ses lectures de mon "Noyer au rêve":

Luminitza C. Tigirlas, Noyer au rêve | lelitteraire.com

 

http://salon-litteraire.linternaute.com/fr/poesie/review/1947359-le-semainier-de-luminitza-tigirlas

 

mon recueil de poésie « Noyer au rêve » aux Editions du Cygne, Paris

J‘ai le plaisir de partager avec vous la parution de mon premier recueil  de poésie en France  « Noyer au rêve » avec une préface généreuse de Xavier Bordes
aux Editions du Cygne, Paris, 2018.
Mes remerciements les plus vifs vont au poète Xavier BORDES, illustre passeur de ma poésie dans la  littérature française, à l’éditeur Patrice KANOZSAI (Editions du Cygne), ainsi qu’à l’artiste-peintre Doïna VIERU, qui est aussi ma fille et dont la peinture illumine la couverture de « Noyer au rêve »
 
 
Le livre peut être commandé en librairies, 
il peut être procuré à la Fnac ou  sur le site de l’éditeur, etc
 
Une autre belle nouvelle de ces derniers jours est la parution de mes poèmes sur le site Terre à ciel​, suivis d’un entretien​ :
Merci de tout coeur aux poétesses  Cécile GUIVARCH et Clara REGY, ainsi qu’à toute l’équipe de Terre à Ciel pour l’accueil fait à ma poésie.