Le féminin s’érige du das Ding par le regard qui ne voit pas

Texte issu de mon exposé aux Journées « La condition du féminin aujourd’hui », Chambéry, octobre 2014,  à lire sur le site de ALI-Lyon:

http://www.psychanalyse-freud-lacan-lyon.com/index.php/les-ecrits/103-le-feminin-s-erige-du-das-ding-par-le-regard-qui-ne-voit-pas-luminitza-claudepiere-octobre-2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s