« L’équivoque, une interprétation faiseuse de vagues »

Me voilà, pour la deuxième année dans le cadre du même séminaire d’Analyse Freudienne, face à la nécessité de boucler mon intervention à la hâte pour la séance d’avril, alors que je m’étais proposée avec le titre « L’équivoque, une interprétation faiseuse de vagues » pour le mois de mai. Je ne sais pas si j’aurais mieux concocté mon « mets » en mai, mot dont la sonorité laisse aussi ouïr un « mais »…

Pas d’homonymies  pour  le mot « avril » toutefois on y entend « havre » et « il » ou « île ». Ainsi, avril résonnerait du nom de la ville de Raymond Queneau.  « Je naquis au Havre… » commence-t-il son roman en vers « Chêne et chien », (1937), Gallimard, 2003).

Dans la 2ème partie dédiée à l’expérience d’une analyse personnelle,  le poète-analysant joue de l’équivoque homophonique : « mes rêves sont multipliés/par les récits à faire et les dires à entendre./ Je t’apporte l’enfant d’une nuit bitumée,/l’aile est phosphorescente et l’ombre, illuminée/par ces reflets de vérités,/ » (p. 66) Le lecteur est supposé savoir quelque chose de la citation de Mallarmé qui parle d’une « nuit d’Idumée » dans le « Le don du poème » :

«Je t’apporte l’enfant d’une nuit d’Idumée!
Noire, à l’aile saignante et pâle, déplumée
Par le verre brûlé d’aromates et d’or,
Par les carreaux glacés, hélas ! mornes encor,
L’aurore se jeta sur la lampe angélique.
Palmes ! et quand elle a montré cette relique
A ce père essayant un sourire ennemi,
La solitude bleue et stérile a frémi.
Ô la berceuse, avec ta fille et l’innocence
De vos pieds froids, accueille une horrible naissance :
Et ta voix rappelant viole et clavecin,
Avec le doigt fané presseras-tu le sein
Par qui coule en blancheur sibylline la femme
Pour des lèvres que l’air du vierge azur affame ? »

Selon Lacan, «  Mallarmé devait s’intéresser vivement au signifiant. »

On peut dire la même chose de Queneau.

Interroger la distanciation du signifiant au signifié  à travers la poésie où la concaténation des mots est « particulièrement bien faite »  serait une façon d’approcher l’interprétation par l’équivocité signifiante?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s